ACCUEIL >> Ame voyageuse, âme oublieuse
Ame voyageuse, âme oublieuse
Réflexion en cours de route...
Entrée dans un nouveau pays, je deviens muette, d'emblée. Incapable de parler, incapable de penser. Il me faut naitre. Ici. Oublier les comportements venus d'ailleurs. Adopter de nouvelles postures. De nouveaux hochements de tête. Un nouveau langage. Une autre tension du corps. Apprendre à respirer, à marcher, au rythme de ce pays. Mais toujours, la même tension des yeux.
 
Les Hindous croient en la réincarnation : notre âme voyage, dans des corps différents, au-delà de nos morts physiques. D'une vie à l'autre, la mémoire s'efface. Que reste-t-il de notre vie antérieure ? Que doit-il nous rester ? Ame voyageuse, âme oublieuse : la possibilité de naître.

Au bout de quelques jours, j'entends, aux détours des rues, des mots d'espagnol. Dans le visage de certains enfants, retrouve les yeux de Luis Gonsalo. La tension de mes mains : apprise en d’autres lieux. La méfiance aussi. Désapprendre tout cela. Voir ces visages pour la première fois.

Se défaire de l'ailleurs pour ici, être.

- Aurore Chaillou